31 janvier 2007

Esprit d'entreprise -contact 2-

Là, on est samedi soir, j’ai accepté de partir en déplacement professionnel pour essayer de pénétrer une fois dans ma vie les joies non révélées de cet univers de travail auquel tous mes semblables ou plutôt mes congénères, le mot est plus juste, attribuent une valeur systématisée.
Je suis dans une chambre d’hôtel, en compagnie de ma collègue dont le premier réflexe en entrant avait été d’allumer le téléviseur, deux tortillons de P-cul inutilement enfoncés dans les oreilles, tentant de rassembler des résidus de concentration sur un livre. Les hurlements de joie d’un public galvanisé par un syncrétisme de prestations annihilant toute possibilité de catégorisation de l’émission on vite raison de mes dernière forces :le présentateur, trentenaire (c’est –à -dire vieux) simule (mal) l’euphorie afin de stimuler un public de tous les âges, véritablement engagé quand à lui dans le vote des meilleurs talents du soir : choix ingrat s’il en est à faire entre un groupe de New Kids On the Block accompagné d’une participante fagotée d’une pathétique contrefaçon ethnique de costume Yi, une troupe de sages danseurs de salsa, des kung fu boys en tenue de lumière sur bruyance de percussions impériales, ou encore un Michael Jackson javellisé et robotisé…
A mes côtés, La pensée grecque de J.P Vernant s’est affalée sur un mal de tête remontant à mon exceptionnellement matinal saut du lit, creusé pendant une après-midi de promotion de « marché des étudiants » et en phase crispationnelle face à ce patchwork télévisé cossant, tandis que mon lit, mon chat, mon amoureux viennent pencher leur souvenir sardonique sur ma curiosité décidemment déplacée…
_ « Et vous, vous en avez beaucoup des programmes comme ça en France ? «
Juste envie de pleurer … ?

Posté par meliepapillon à 13:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Esprit d'entreprise -contact 2-

Nouveau commentaire